Bequia

6 au 7 mars
C'est la plus grande et la première des Grenadines de Saint Vincent en venant du nord, avec ses 18 km2. De type volcanique, elle présente un relief découpé. Sur la côte ouest, on y trouve la large et belle Admiralty Bay  avec Port Elizabeth, le port principal de l'île. C'est là que nous mouillons. A Bequia, les pêcheurs pratiquent  toujours la pêche à la baleine très contingentée. Cette pratique provient de l'arrivée sur l'île au XIXème siècle de pêcheurs américains qui enseignèrent aux pêcheurs locaux les méthodes de chasse. De nos jours, l'évènement est rarissime. Une fois pris, le cétacé n'est plus amené sur les rivages de Bequia mais sur un îlot voisin Petit Nevis.

La baie de Bequia

BequiaPort Elizabeth est une ville animée, assez touristique. Sur la rive sud, pas très loin d'où nous mouillons, de jolis bars et restaurants de style créole sont installés dans des écrins de verdure et offrent quasi tous un ponton pour les annexes. Nous les longeons pour aller au centre ville. Nous faisons nos papiers de sortie des Grenadines de Saint Vincent dans un bâtiment de style néo-classique imposant qui regroupe les douanes, l'immigration et la poste. Steph s'accroche un peu avec l'officier de l'immigration. C'est une femme malaimable, butée qui le menace même de l'incarcérer ! Tout ça parce que lors de notre entrée à Mustique, l'officier n'a pas tamponné nos passeports. Bref, on en profite pour faire quelques courses en allant au marché local "le Rasta Market" hors de prix mais très couleur locale. On nous y propose des substances bizarres maji...quelque chose...on n'a pas très bien compris !

Le marché de Bequia

Chris et Juju ...

Nous allons nous balader dans l'île en taxi brousse. Du haut du fort Hamilton, la vue sur Admiralty Bay est magnifique. Nous poursuivons sur des routes escarpées qui secouent un peu vers la côte au vent. Là se trouve The turtle Sanctuary. C'est un fou des tortues de 80 ans qui y a ouvert un centre d'accueil pour cet animal. A la saison de la ponte des œufs, il reste sur la plage pour attendre leur éclosion et récupérer les bébés tortues qu'il fait grandir dans ses bassins avant de les relâcher en mer. Il participe au repeuplement des eaux caribéennes en tortues actuellement en voie de disparition. Bravo, car c'est tellement merveilleux de nager avec ces animaux ou bien de les voir pointer leur tête à la surface de l'eau avant de replonger pour brouter les algues des fonds marins !

Le tortutarium !Bequia ne nous a pas enchantés plus que ça : beaucoup de touristes, beaucoup de camelots, des habitants plutôt assez froids, des prix assez élevés sauf pour la langouste que nous avons achetés à deux jeunes pêcheurs qui ne nous ont pas décroché un sourire...

Les langoustes de Bequia

Ce soir, on va se régaler.

Trop beaux nos enfants

Nous partons pour une nav de nuit pour remonter sur Sainte Lucie...le timing s'accélère malheureusement pour Jf, Chris et les filles. Nous commençons à avoir le coeur gros à l'idée de leur départ.

« Nath second d'Humanes ! »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site