Présentation du bateau

Pour pouvoir partir en famille autour du monde en bateau, il faut une famille, le monde et .............. un bateau. Bien, je vous que vous suivez.

Le choix du bateau a été un processus assez long. Sans doute comme beaucoup de circumnavigateurs, l'achat du bateau s'est fait bien des années après la première envie de partir. 

J’ai créé un post sur STW pour expliquer ma satisfaction dans le choix de notre bateau. Je reprends donc ici l’introduction. Si certains ont un projet équivalent et se posent des questions, je vous invite à aller lire le post « Je suis heureux de mon catamaran Nautitech » dans la rubrique « Catamarans » du forum STW. Il y a eu des échanges intéressants entre les différents contributeurs. D’ailleurs, d’une manière générale, les forums de STW sont riches d’expérience et d’informations.

Dans la page dénommée « La génèse », je disais que nous pensions partir sur un dériveur intégral. Mais cela, c’était avant. Avant quoi ? Mais avant d’être montésur un cata de 45 pieds. Car à ce moment-là, c’est une véritable claque que nous prenons Nath et moi. Volumes, habitabilité, luminosité, surface à vivre, rangements, sécurité, …..  Il n’y a pas photo. Pour un projet TDM en famille, le monocoque ne fait pas le point par rapport au catamaran. Aucune volonté de polémiquer, mais il faut être lucide.

Après réflexion, nous décidons de partir sur un catamaran et retenons 3 chantiers :

  • Lagoon
  • Fountaine
  • Privilège

Catana et Outremer ne sont pas retenus car trop techniques pour nous (et surtout pour mon niveau en voile proche du 0). Et nous souhaitons privilégier le confort pour les 5 membres de la famille (pardon, 6 avec le chat) aux performances.

Nous avons RDV au Grand Pavois 2009 avec APACA, revendeur LAGOON. Le RDV tourne au fiasco car le revendeur a vraiment autre chose à faire qu’à vendre un bateau de 45 pieds. Je suis consterné par son manque d’intérêt. Il nous fait un coucou de la main du ponton alors qu’il est au téléphone et nous l’attendons sur le bateau. Nous quittons le bateau 30 minutes après sans qu’il ne nous ait rejoints. Nous n’aurons plus jamais aucune nouvelle de sa part.

Bon contact avec le revendeur Fountaine qui nous organise une visite du Salina 48. Pas sexy le bateau, les housses en plastique sont encore sur la sellerie. Le bateau est sorti direct du chantier et n’a aucun aménagement. Cela nous laisse un peu sur notre faim, surtout Nath. Mais le bateau nous plaît assez.

Puis, nous allons voir les Privilège et là, honte à nous. Nous demandons des infos sur le 445 alors que le 515 est exposé. Impossible de visiter un 445 au Grand Pavois. Ni même en France. Si je veux en voir un, il faut aller ….. en Suède (ou en Finlande, je ne sais plus).

Nous repartons donc du Grand Pavois déçus et même un peu tristes. Nous pensions avoir un budget confortable mais après nos échanges avec le chantier Alliaura notre expérience avec le revendeur LAGOON APACA, nous commençons à en douter.

Du coup, nous gambergeons et arrivons à la décision de regarder sur le marché de l’occasion. Nous repérons deux bateaux à vendre, un PRIVILEGE 495 à Altéa (Espagne) et un Nautitech 47 du côté de Montpellier.

Nous descendons à Altéa et rencontrons le revendeur LAGOON CAT MARINA qui est chargé de la revente du PRIVILEGE 495 pour un de ses clients. Super accueil et super contact. Nous visitons le bateau qui me plaît beaucoup mais est trop luxueux pour notre projet (cuir blanc, moquette épaisse ; ….). Non, cela ne pourra vraiment pas le faire avec nos 3 enfants. Et Nath s’y trouve un peu à l’étroit (mince, c’est quand même un 49 pieds !).

En remontant de Valence, nous nous arrêtons à Montpellier où nous avons RDV avec le commercial NAUTITECH, Pierre DELHOMEAU, pour voir le 47 d’occasion à vendre. Le bateau rentre d’une boucle Atlantique. Le PDG de Nautitech Bruno VOISARD est là également et nous accueille avec Pierre. On visite le bateau mais nous le trouvons trop cher car il y a beaucoup de chose à refaire. Et nous ne sommes pas emballés. Le PDG de Nautitech nous propose alors de nous retrouver en fin d’AM à la Rochelle (car nous remontons sur Nantes) directement au Port des Minimes. Il pense que le 442 devrait nous plaire. Nous acceptons et le retrouvons en fin d’AM au Port des Minimes. Nous montons sur le 442, le visitons et là, nous apprécions ce que nous voyons. Mais nous apprécions vraiment. Aménagement, couleur, équipement, espaces, qualité de fabrication, …. Tout nous plaît.

Brunon Voisard et Pierre Delhomeau nous proposent un essai en mer 8 jours après (le 11 novembre, jour férié, mais pas de pb pour eux, ils se rendront disponibles).

L’essai en mer se passe bien et le bateau nous plaît de plus en plus.

Nous retenons donc Nautitech et Fountaine en short list. 2 mois de négociations avec les deux chantiers, de nouvelles visites, de nouveaux échanges, et finalement, notre choix est fait : cela sera un Nautitech 442. Le chantier Nautitech semble vraiment à l’écoute de nos besoins et j’ai pas mal creusé sur le Net. Globalement, il ressort que les Nautitech sont de bons bateaux, solides et marins.

Ce que nous avons apprécié chez Nautitech durant la période de construction :

  • Une réelle écoute sur des besoins spécifiques d’aménagement, là où cela était très compliqué avec Fountaine (le bateau devait sortir standard des chaines de Fountaine pour être ensuite démonté et modifié par une entreprise différente. Un vrai plan galère en perspective, sans parler du surcoût). Quelques exemples de nos demandes : déplacement de la baille à mouillage, installation d’un lave-linge et de son support par le chantier, modification de l’aménagement de la cabine propriétaire, installation du pré-câblage pour le compresseur et le groupe électrogène qui seront installés ultérieurement, modification des éclairages et du circuit d’eau, installation d’un chauffage à eau chaude et non à air pulsé, …
  • Une vraie réactivité : une demande faite avait sa réponse sous 48 heures
  • La possibilité de suivre la construction du bateau au sein du chantier
  • Les rencontres avec le bureau d’études et les différents corps de métier qui nous ont permis des échanges très intéressants
  • Jamais nous n’avons eu le sentiment que le chantier voulait nous amener quelque part. Ils ont toujours tout fait pour répondre favorablement à nos demandes et trouver des solutions tout en nous faisant part de leur expérience et de leur avis.

Finalement, le bateau nous est livré le 10 juillet 2010.

Première nav le 11 juillet avec un skipper pro. Un pur bonheur. Nous sommes sans doute sous l’effet de l’excitation.

En août 2010, nous partons naviguer en famille 15 jours, RAS. Que du plaisir.

Nouvelle nav en novembre 2010, 1er pb : le radar déconne. Nous informons Nautitech : ils font tout rentrer dans l’ordre avec le fournisseur . Pb d’électronique, rien à voir avec le chantier.

En avril 2011, je descends le bateau de la Rochelle au sud de Barcelone. 11 jours de nav avec 3 potes 24/24. Le bateau se comporte remarquablement par tous les temps et nous semble très sécurisant. Nous essuyons force 8 la nuit après Gibraltar, tout va bien. Le bateau est solide, rien ne bronche !

En été 2011, navigation autour des Baléares. Le bateau est toujours fidèle.

Aujourd’hui, 2 ans après la livraison de notre bateau, nous sommes très heureux d’avoir choisi le chantier Nautitech et le modèle 442 (deux barres, c’est mieux qu’une).

Le chantier a été une vraie force de proposition dans la construction de notre projet et a également été très à l’écoute de nos besoins. En cas de pb, j’ai le N° de mobile du responsable du SAV qui s’est déjà mis en 4 pour nous aider.

Pour le côté nav, évidemment, je prends une tôle face à un Outremer mais le volume intérieur, la qualité de fabrication et le côté luxueux du bateau sont très agréables et compensent très largement à nos yeux cette faiblesse de performances (toute relative somme toute). En TDM, 90% du temps se fait au mouillage non ?

Cela fait maintenant deux mois que nous sommes partis pour notre grande boucle. Et toujours aucun regret.  

 

 

31 votes. Moyenne 3.97 sur 5.

Commentaires (7)

1. Pierre 20/06/2017

Bonsoir,

Je viens de parcourir votre blog, merci pour vos informations très utiles et photos.

Nous sommes au tout début de notre aventure, nous voulons nous prendre une année sabbatique pour réaliser un tour de l'atlantique dans environ 4 ans en famille.

Nous sommes de la région parisienne et avons la chance d'avoir une maison de famille sur l'île d'Oléron.

Nous avons rencontré un revendeur de Fountaine Pajot et visité un Lucia 40, ce bateau nous semble parfait pour notre projet !

Nous avons juste un problème, c'est le financement du bateaupendant l'année sabbatique !

Conclusion : nous allons surement partir sur une occasion de +/- 5 ans pour réduire au max les frais.

Je vous sollicite car je ne trouve aucune information sur le coût moyen de ce type de voyage avec un catamaran d'environ 40 pieds et un équipage de 4 personnes (2 adultes et 2 jeunes enfants).

Je suis en train de préparer le budget de cette année sabbatique pour savoir si notre projet est réalisable ou non et il me manque des informations.

La première, c'est le pourcentage de navigation avec 100% des moteurs sur environs 15 000 miles nautiques afin de calculer le budget en gasoil ?

Quelle est en moyenne la consommation sur ce type de bateau avec de 2 moteur de 30CV ?

Si cela n'est pas trop indiscret, quel à été votre budget pour vous sans compter le remboursement et assurance du bateau ?

Un grand merci pour vos réponses.

Bon vent,

Pierre et Nathalie

2. Bouville 06/02/2017

Decidemment Lagoon toujours au top en terme d'agents! Nous avons eu de gros soucis avec eux ou plutot avec cotes basques plaisance d'Hendaye. Ravi d'avoir lu cette genèse.
Bon vent belle mer.

3. PHILIPPE BOUTRY 21/11/2016

Imagine, notre 442, nous a toujours comblé notamment lors d'une grande virée vers les Antilles et les USA.
Pour naviguer l'hiver en méditerranée je dois rajouter un chauffage mais je ne vois pas comment passer les gaines d'air chaud sans percer les couples et donc fragiliser la structure. Quelle solution avez vous retenu sur Humanes? Mille mercis.

4. Mousse D'Humanes (Inès) 05/05/2016

Bonjour Fanny Gamelin,

Merci pour votre commentaire.

Ma famille et moi même avons beaucoup profité du voyage au tour du monde en catamaran. Comme nous sommes une famille c'était vraiment un + de voyager sur un cata.
La navigation est top, que ça soit au moteur ou à la voile. Nous avons toujours Humanes avec nous et dès que nous le pouvons nous le sortons en mer.

Nous sommes également retournés aux Caraïbes cette année en catamaran avec une nouvelle famille, et c'était toujours fantastique!

Encore merci pour votre commentaire.

Inès, Mousse d'Humanes

5. Fanny GAMELIN 19/04/2016

Bonjour,

je suis contente de lire votre article, mon compagnon et moi nous avons pour projet de faire le TDM à partir de 2018 et cela en catamaran.

Lorsque nous regardons les forums, bcp de personnes le déconseillent

6. Richard 01/12/2012

Lecture très intéressante. Ce n'est pas la première fois que je lis des commentaires positifs sur le chantier Nautitech et ses bateaux. Merci de nous faire partager votre aventure ...

7. Papyphil 14/11/2012

Beau récit de la genèse et de la réalisation d'un rêve qui va te permettre de faire vivre une histoire merveilleuse à ta famille et nous faire profiter de celle-ci. Merci mon fils

Les commentaires sont clôturés