Je remets ça !

Ca y est.

2 semaines après ma première boulette, je remets ça. Aujourd'hui, je ne le sais pas encore mais je vais me surpasser !

Nous sommes à Lesbos, jolie petite île située au Nord de la Grèce, juste après notre sortie de Turquie. Escale charmante que nous quittons le 9 août au matin pour descendre vers les Cyclades. Les conditions s'annoncent bonnes, 15/20 nœuds de vent au portant. Nous décidons de ne pas remonter notre annexe et de la tracter. Il faut dire que j'ai pris une annexe avec un moteur de 50 kilos que je dois monter et démonter chaque fois que l'annexe est sur ses bossoirs. Le moteur est stocké dans le trappe au pied du mât et ce n'est vraiment pas facile de démonter le moteur, le porter jusqu'au pied du mât puis le déposer dans la cale.

Donc, on attache l'annexe avec une haussière de 20 mètres et on part. Gentil comme tout, le Seigneur décide de m'envoyer un petit message pour me dire que la journée risque d'être mouvementée. En effet, lors de la relevée de l'ancre, alors que je fais attention, l'haussière passe quand même sous la coque. Je le vois tout de suite, coupe les moteurs et repositionne l'haussière correctement. On repart sans aucun dégât en traînant l'annexe comme prévu. Après tout, on a vu plein de bateaux le faire, donc cela doit se faire.

Seulement, quand les conditions changent, que la mer se forme et que le vent forcit, cela peut devenir épique.

Durant l'après-midi, le vent monte à 30 nœuds et la mer commence à se former. "Comment va l'annexe ?" me demande Nath. "Tout baigne" lui réponds-je, aussi inconscient que le simple d'esprit heureux de vivre l'instant présent : grand soleil, mer formée juste ce qu'il faut et vent à 30 nœuds. En fait, derrière, cela s'apparente à du rodéo. L'annexe bondit sur les vagues, tire sur son bout et file à plus de 10 nœuds tractée par HUMANES. Et ce qui devait advenir advint. Alors que nous filons entre les fermes aquacoles avant PSARA, je me retourne et là, stupéfaction. Mon beau moteur Yamaha 20 CV à démarreur électrique avec 3 heures au compteur n'est plus. Enfin, il est toujours mais plus là. Sur une vague sans doute un peu plus forte que les autres, il s'est décroché du tableau arrière et est tombé à l'eau emmenant sa batterie de 15 kilos.

Je peste, j'enrage et je jure comme un putois de ma bêtise. Hugo avait fixé le moteur à l'annexe lorsque nous sommes arrivés à Lesbos et je n'ai pas pris la précaution de resserrer derrière lui les écrous de vissage. Nous nous retrouvons sans moteur d'annexe donc sans possibilité d'aller à terre lorsque nous sommes au mouillage, sans parler du coût du moteur perdu.

Vraiment, c'est une journée de merde me dis-je en arrivant à Psara. Mais la beauté du site nous enchante et l'accueil des insulaires nous fera oublier ce désagrément.

« Steph Cap'taine d'Humanes ! »


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. Stéphane, Cap'taine d'Humanes 20/11/2012

Le moteur, maintenant, c'est un 6 CV et il avance pas ! MDR. Et pour l'achat, j'ai galéré 10 jours avant d'en trouver un. Alors, pour l'épisode 3, y'a de la matière ! Bises

2. Chris, la belle soeur 20/11/2012

Je ne peux vraiment pas m'en empêcher!!! Obligée de faire un commentaire, c'est trop fort!!!
Et pourquoi pas refaire un Remake de la série: "Regis est un con!!"
Episode 1/ Regis fait du feu....enfin essaye!!
Episode 2/ Regis tire un bateau....ou comment faire d'une belle annexe un pauvre youyou en plastique!!
Episode 3/ Regis fait les courses! (pour racheter un moteur bien sûr!!!!)
Allez, c'est pour ça qu'on vous aime!!!

3. jf 19/11/2012

en tout cas moi ça me fait marrer de lire ça....non sans dec trop gros le moteur pour l'annexe....ingerable a installer et demonter....reprend un 9.9

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site